Centre hospitalier spécialisé de Sarreguemines » Don d’organe et de tissus

Don d’organe et de tissus

Il n’y a pas d’âge limite pour le don d’organes : adolescents comme retraités, tout le monde peut donner son accord au prélèvement d’organes et de tissus sur son corps après la mort.

Aucun problème de santé ne constitue non plus un obstacle a priori au don.

Pour les mineurs, l’autorisation des parents ou des tuteurs légaux est indispensable au don.

 

Le consentement présumé

Le principe du consentement présumé au don d’organes a été légiféré dès les années soixante-dix. Il signifie que toute personne est considérée comme consentante au don d‘éléments de son corps en vue de greffe si elle n’a pas manifesté d’opposition de son vivant.

Il existe deux moyens légaux d’exprimer son opposition : l’inscription au registre national des refus et/ou la communication de sa décision à ses proches afin qu’ils puissent en témoigner.

La carte de donneur est un outil utile mais sans valeur légale.

Bien que la loi présume du consentement du défunt en l’absence de signes clairs d’opposition au prélèvement d’organes, les médecins ne vont jamais à l’encontre de la décision prise par ses proches.

 

Le refus de don

Toute personne opposée au don d’éléments de son corps après sa mort est invitée à exprimer sa volonté par écrit et à faire consigner le refus sur le registre national des refus.

Pour ce faire, il faut envoyer une lettre manuscrite sous enveloppe affranchie au tarif lettre au registre national des refus avec la photocopie d’une pièce d’identité.

 

Agence de la BIOMEDECINE – Registre National des Refus
TSA 90001 – 93572 SAINT-DENIS LA PLAINE CEDEX

 

Le don en pratique

Selon la loi de bioéthique, le don d’organes est anonyme et gratuit. Ces principes garantissent l’équité du système et préservent les familles dans leur travail de deuil.

Gratuité
La gratuité signifie que toute rémunération en contrepartie du don d’organe est interdite. Elle constitue un frein puissant aux tentatives de trafics d’organes en France.

Anonymat
L’anonymat signifie que le nom du donneur ne peut être communiqué au receveur, et réciproquement. La famille du donneur peut cependant être informée des organes et tissus prélevés ainsi que du résultat des greffes, si elle le demande à l’équipe médicale qui l’a suivie.

 

En savoir + : www.dondorganes.fr