Hôpital Robert-PAX» Le centre hospitalier» Les engagements » Prévention des infections nosocomiales

Prévention des infections nosocomiales

Les infections nosocomiales sont des infections acquises au cours d’une hospitalisation en établissement de santé.
Elles sont dues à des agents infectieux (bactéries, virus, champignons …) provenant du corps humain ou de l’environnement (air, eau, surface).
Le Centre Hospitalier de Sarreguemines s’est engagé dans un programme d’actions pluriannuel visant à prévenir et à surveiller les infections contractées éventuellement pendant l’hospitalisation.
La lutte contre les infections nosocomiales est organisée et coordonnée par le CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales), s’appuyant dans ses actions sur l’EOH (Equipe Opérationnelle d’Hygiène) et les correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène dans les services de soins.
Ainsi tous les professionnels de santé des hôpitaux de Sarreguemines s’investissent dans cette démarche de gestion du risque infectieux.
Certaines mesures préventives présentent un caractère contraignant pour vous-même ou vos visiteurs (port de masques, surblouse…). Mais le respect des consignes de prévention et d’hygiène participe à la sécurité et la qualité des soins. Nous comptons sur votre participation pour mener à bien, ensemble, cette prévention.

Nous vous rappelons que le meilleur moyen de lutter contre les infections, est l’hygiène des mains.
Des produits hydro-alcooliques sont à la disposition de chacun dans les chambres ou les couloirs.

 

La prévention du risque infectieux

Conformément à la réglementation, il existe, au Centre Hospitalier de Sarreguemines, un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN). En lien avec la démarche qualité, le CLIN veille à la prévention du risque infectieux. C’est sous son contrôle, que sont validés les protocoles de soins et d’hygiène et que la prévention des risques infectieux est réalisée. Avec l’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière, le CLIN organise et coordonne la lutte contre les infections susceptibles d’être contractées à l’hôpital par les patients.

Dr Farid Arezki, Président du CLIN